Breadcrumb

Avis d'experts

Que ce soit pour améliorer l’expérience consommateur avant, pendant et après l’achat; ou pour améliorer la productivité des collaborateurs, l’utilisation des technologies mobiles est assurément un axe prioritaire de développement pour les entreprises qui opèrent leur transformation digitale.

Si l’on observe les usages de la mobilité au sein de l’entreprise, on distingue deux types de dispositifs :

  • Des dispositifs larges, généralistes, qui visent à doter un grand nombre de collaborateurs de smartphones ou tablettes tactiles.
  • Des dispositifs ciblés sur un ou plusieurs processus internes, qui concernent des populations opérationnelles sur le terrain.

Cols blancs, cols bleus : des objectifs, périmètres et solutions différents

Ces deux types de mobilité d’entreprise sont orientés vers la génération de gains de productivité, et constituent tous deux une réponse interne aux enjeux de transformation numérique de l’entreprise. Néanmoins, ils participent d’objectifs, de méthodes et d’outils différents :

  • dans un cas, il s’agit d’améliorer l’autonomie des collaborateurs, ceux que l’on peut qualifier du terme un peu suranné de « cols blancs », pour répondre aux besoins liés aux nouveaux modes de travail : nomadisme (qu’il soit intra- ou extra-muros), télé-travail, gestion des temps professionnel et personnel, etc… (cf billet « Le Digital Workspace : un bouleversement bénéfique des modes de travail »). En organisant leur travail de manière plus souple, ils deviennent ainsi plus productifs. Des gains de productivité bien réels, mais parfois difficiles à quantifier.
  • Dans l’autre cas, celui des « cols bleus », ou collaborateurs terrain, le projet de transformation se construit entièrement autour de l’application mobile destinée à fluidifier, automatiser, fiabiliser les processus de production.

Capture1111

Ces deux types de dispositifs peuvent bien sûr cohabiter au sein de l’entreprise, ils nécessiteront des approches différentes et complémentaires, le plus souvent avec des acteurs et prestataires différents.

La transformation digitale de l’entreprise fait converger les usages

Certaines dimensions projet et facteurs clé du succès font apparaître des points de similitude entre la mobilité des collaborateurs bureau et la mobilité des collaborateurs terrain : le déploiement de terminaux prêts à l’emploi et pré-configurés, la nécessaire gestion du changement pour assurer l’adoption ou l’adhésion au dispositif, le service aux utilisateurs autour des terminaux, des applications, de la connectivité.

Au-delà de ces composantes opérationnelles, les frontières entre les types de projet se brouillent parfois, et cette convergence doit encore se renforcer pour faciliter la transformation digitale de l’entreprise :

  • En effet, les populations de collaborateurs se chevauchent : un commercial, un technicien peuvent tour à tour être considérés comme des collaborateurs « terrain » ou « de bureau ».
  • En outre, les entreprises engagent de plus en plus des démarches d’innovation qui mobilisent l’ensemble des collaborateurs autours d’outils de collaboration, de plateforme de crowdsourcing, d’outils digitaux et mobiles. Les « cols bleus », souvent aux premières lignes du cœur de métier de l’entreprise, sont concernés !
  • Après une bonne prise en main des applicatifs de base fournis, les cols blancs expriment fréquemment de nouveaux besoins en applications ciblées, adaptées à leur rôle dans l’organisation. Pour satisfaire ces besoins, les collaborateurs piochent allègrement parmi les applications grand public, mais la plupart attendent, à l’instar de leurs collègues « cols bleus », des applications cœur de métier, connectées au SI, pour effectuer leurs tâches quotidiennes.

Enrichir et promouvoir le patrimoine applicatif, pour le bénéfice de tous

Ces usages qui convergent peu à peu constituent un défi pour certaines organisations : comment intégrer les collaborateurs terrain à la dynamique mobile d’entreprise ? Cette question peut désormais se résoudre facilement grâce à l’évolution des terminaux professionnels vers des OS grand public : les collaborateurs peuvent ainsi se voir doter de tout ou partie des applications de l’entreprise, avec éventuellement des mécanismes de gestion des usages spécifiques.

De même, proposer un grand nombre d’applications pertinentes, segmentées par profil de collaborateurs constitue un challenge de taille. Pour élargir et faciliter l’accès aux ressources mobiles de l’entreprise, pour fédérer l’ensemble des applications en un lieu unique, de plus en plus d’entreprises optent pour un « app store » interne. En plus de simplifier l’accès et l’usage des applications pour les collaborateurs, l’app store d’entreprise transforme la gestion du patrimoine applicatif par la DSI.

Davantage de contenus et outils mobiles, un accès plus large aux ressources au sein d’une vitrine attractive et qui structure la gestion quotidienne, autant de nouveaux leviers pour satisfaire les soifs de productivité des cols blancs et des cols bleus !

Ainsi, les deux visages de la mobilité tendent à se ressembler de plus en plus, pour devenir les deux faces d’une même pièce, celle d’une transformation digitale menée de l’intérieur, avec tous types de collaborateurs !

Benjamin Dreux

Avec plus de 10 ans dans la mobilité, Benjamin est un observateur averti des évolutions du marché. Il développe des offres innovantes destinées à accompagner les grandes organisations dans leur transformation digitale.

Voir tous ses articles